Les nouvelles

« Revenir à l'archive des nouvelles

27 avril 2017

Treize raisons: la série qui inquiète

La série 13 raisons (13 Reasons Why) est diffusée depuis mars sur Netflix et est rapidement devenue populaire, notamment chez les jeunes. Produite par Selena Gomez, la série est adaptée du roman éponyme (2009) de l'écrivain américain Jay Asher. Elle raconte le suicide de l'élève Hannah Baker. Avant de s'enlever la vie, l'adolescente enregistre sept cassettes audio qui décrivent les 13 raisons de son suicide. Ses enregistrements sont destinés aux personnes qu'elle rend responsables de sa détresse et de son décès.

De très nombreux jeunes québécois ont vu la série, parfois à l'insu de leurs parents, et plusieurs autres la verront. Nous savons que plusieurs jeunes vulnérables au suicide ont été ébranlés par le visionnement et certains ont été fragilisés.Déjà, des intervenants ont dû prendre des mesures d'urgence pour protéger certains d'entre eux. Les intervenants scolaires, les organisations en prévention du suicide et des parents sont inquiets présentement.

13 reasons why est une série captivante. Les jeunes en parlent abondamment à l'école et sur les réseaux sociaux, souvent avec beaucoup d'enthousiasme. Nous ne remettons pas en question la qualité de la réalisation. Ses artisans prétendent montrer la réalité telle qu'elle est et ainsi contribuer à la prévention du suicide par des images crues et une histoire tragique. Il est important de se rappeler que pour prévenir le suicide, il faut en parler correctement pour ne pas engendrer d'effets non désirés.

La série comporte de nombreux éléments inquiétants pour les personnes vulnérables au suicide. Tous les détails concernant les risques engendrés par le visionnement de la série et les recommandations faites par les experts en prévention du suicide se trouvent dans ce document.

Si vous avez des inquiétudes, des commentaires ou des questionnements à ce sujet, n'hésitez pas à communiquer avec notre équipe au 418-295-2101.

 

Source: www.aqps.info


13 raisons

© 2017 Centre de prévention du suicide Côte-Nord.