Les Ressources qui peuvent vous aider

Intervention téléphonique

Centre de prévention du suicide Côte-Nord 24 heures/7 jours
1-866-APPELLE/1-866-277-3553

Info-Social Aide psychosociale 24 h/7 jours
8-1-1

Tel-jeunes 1-800-263-2266 (tél)
514-600-1002 (texto)

Ligne parents 1-800-361-5085 www.ligneparents.com

WEB www.preventionsuicidecotenord.ca facebook.com/CPSCoteNord/

*Aucune intervention ne sera faite sur les réseaux sociaux ni par courriel.

Quoi faire?

1-866-APPELLE

 

Chaque situation difficile doit être prise au sérieux. Écouter, ne pas juger et croire la personne sont les premiers gestes à poser. Dans cette section, vous trouverez des conseils qui pourront vous guider.

Cependant, comme chaque situation est différente, nous vous encourageons à contacter un intervenant du CPS pour vous aider à identifier les actions à entreprendre. 

Quel que soit le lien avec la personne qui souffre (parent ou ami), il est important d'être accompagné dans l'écoute et le soutien que vous apportez à votre proche.

 

Quoi faire pour aider ton ami?

  • Il faut le croire. Cela peut te sembler difficile de croire que la situation rapportée par ton ami lui cause autant de peine. Tu sais, il est toujours difficile de savoir quelle est la capacité de ton ami à faire face à sa souffrance.
  • Il faut l’écouter sans le juger. Il peut être difficile pour ton ami de te confier ses problèmes. Il a pris tout son courage pour te parler parce qu’il avait peur d’être jugé. Alors, laisse-le te parler de sa peine, de ses problèmes, et ce, sans donner ton opinion.
  • Il faut être attentionné et lui rappeler qu’il est important pour toi. Ton ami a vraiment besoin de sentir ton appui. Mais attention, même s’il te dit que c’est secret, tu ne dois pas lui promettre de garder cette discussion pour toi.
  • Il faut l’aider à choisir un adulte en qui il a confiance pour en parler, et ce, sans délai.

Malgré ce que ton ami peut croire, il y a plein d’adultes dignes de confiance autour de vous qui peuvent vous aider à trouver des solutions à ses problèmes.

Beaucoup de jeunes refusent le soutien d’intervenants professionnels, mais il est important d’aller rapidement chercher de l’aide. Bien qu’il soit préférable d’avoir la collaboration de ton ami pour une telle démarche, saches que tu peux contacter le CPS Côte-Nord pour du support et des conseils.

 

Quoi faire pour aider votre adolescent?

N’ayez crainte, parler du suicide à un jeune ne l’incitera pas à le faire. Au contraire, vous démontrerez votre intérêt à parler de sa souffrance. Demeurez vigilant et maintenez une attention positive face à votre jeune.

Si votre jeune dit avoir des idées suicidaires, il vous faut:

  • Aborder directement la question avec lui. Demandez-lui s’il pense au suicide.
  • Encouragez-le à exprimer ses émotions. Il a d’abord besoin de se sentir compris.
  • Confirmez-lui votre présence et votre amour. Dites-lui que vous voulez l’aider à surmonter sa peine.
  • Valorisez chacun de ses essais afin de souligner ses capacités et ses efforts. Il gagnera de la confiance en lui.
  • Encouragez-le à poursuivre ses activités et ses loisirs.
  • Ne restez pas seul, demandez de l’aide.

 Prudence devant l’apparence heureuse après une période trouble. Ne croyez pas trop vite que la crise est passée. Il faut garder à l’esprit qu’une bonne humeur soudaine que vous ne pouvez expliquer par des changements concrets dans son quotidien peut représenter un signe avant-coureur d’un geste suicidaire.


Quoi faire pour aider votre enfant

Si votre enfant vous inquiète, s’il vous semble vivre une grande détresse, il vous faut:

  • Aborder directement la question avec lui. Demandez-lui s’il pense à mourir.
  • Le consulter, être à l’écoute et le prendre au sérieux. Permettez-lui d’exprimer lui-même sa peine et sa souffrance, et ce, même si la situation invoquée peut vous sembler superficielle.
  • Vérifier ses connaissances du suicide. Tentez de savoir ce que votre enfant connaît du suicide et de la mort. Que comprend-t-il des conséquences de la mort (par exemple le fait qu’il ne peut revenir). Demandez à votre enfant des précisions sur sa façon de vouloir se suicider.
  • Rassurer votre enfant. Montrez-lui votre amour et soyez présent.
  • Aider votre enfant à développer ses habiletés à résoudre ses problèmes. Apaisez votre enfant et regardez ensemble des façons d’améliorer la situation. Explorez ce qu’il peut faire lui-même et ce qu’il attend de vous.
  • Valoriser chacun de ses succès afin de souligner ses capacités et ses efforts.
  • Encourager votre enfant à vous faire part de ses désirs de vouloir mourir toutes les fois où son esprit sera effleuré par cette idée.
  • Établir avec votre enfant une liste de personnes ressources qui pourront l’aider au besoin et aviser ces personnes de la situation.

 1-866-APPELLE


 

© © 2016 Centre de prévention du suicide Côte-Nord. Tous droits réservés.

Réalisation: iXmédia